Rechercher
  • J&S Relocation

La guerre des éléments


Si l’arrivée du printemps et des beaux jours a de quoi nous réjouir, elle est aussi synonyme de deux phénomènes météorologiques tout aussi inévitables que désagréables : les inondations et les feux de forêt.


Toujours plus de pluie…

Printemps et précipitations sont toujours allés de pair, mais, avec la hausse globale du mercure que l’on connaît depuis plusieurs années maintenant, les systèmes dépressionnaires qui nous affectent occasionnent des chutes d’eau de plus en plus importantes. En effet, au cours des 20 dernières années, le Québec a connu 27 épisodes de forte pluie (25 mm ou plus), soit autant qu’au cours des 40 années précédentes! Qui plus est, tous les records mensuels de pluie ont été enregistrés depuis l’an 2000. Et c’est sans compter que les hivers plus doux qui sont désormais la norme créent une neige plus riche en eau, ce qui, bien sûr, crée davantage de remous lors des fontes printanières.


Mais aussi beaucoup de soleil!

Paradoxalement, le début du mois d’avril a été exceptionnellement sec, Montréal ne recevant que 2,4 mm de précipitations, fracassant ainsi un record datant de 1995. Plus encore, aucune goutte d’eau n’a été reçue en Outaouais depuis le 1er avril, un scénario pour le moins inhabituel qui ne s’était pas produit depuis 1955 dans cette région. Une telle séquence de sécheresse pourrait bien sûr avoir un impact important sur les risques d’incendie.


Surveillance accrue

Si le mois de mars que nous avons connu a été le plus ensoleillé depuis les années 1960, il a aussi été le théâtre de cinq journées d’orages, soit plus du double de la moyenne généralement observée à ce temps de l’année. Résultat : la saison des inondations a officiellement été lancée, et une dizaine de cours d’eau ont déjà été placés sous surveillance. La rivière Chaudière, dans la région de Chaudière-Appalaches, est d’ailleurs sortie de son lit à la fin du mois, causant la fermeture de la route 276 dans les deux directions.


La prudence sera donc de mise au cours des prochaines semaines, car on sait à quel point les inondations et les feux de forêt peuvent être source de maux de tête pour ceux et celles qui doivent composer avec les dégâts. C’est pourquoi J&S Relocation offre un service clés en main pour les sinistrés, qui permet de les relocaliser le temps des réparations et de régler l’aspect financier en toute simplicité. N’hésitez donc pas à faire appel à nos services, pour vous ou vos clients, afin de traverser cette épreuve plus sereinement.


L'équipe J&S Relocation

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout