Avec les mesures sanitaires, la hausse du coût des déménageurs et une crise du logement qui rend tout le monde à cran, les ingrédients sont réunis cette année pour une saison des déménagements particulièrement difficile. Comment survivre au spectre du 1er juillet et vivre une transition la plus sereine possible? Voici quelques conseils pour garder la tête hors de l’eau.

Bien choisir sa date de déménagement

Cette année, les compagnies de déménagement ont du mal à répondre à la demande. Pas facile de trouver des déménageurs disponibles! Le Journal de Montréal rapportait en mars que la majorité d’entre eux n’avaient déjà plus aucune disponibilité pour le 1er juillet.

Si vous déménagez dans les prochaines semaines, vous avez probablement déjà réservé la date de votre déménagement — et tant mieux si vous avez trouvé une compagnie disponible. À l’avenir, sachez qu’il peut être plus facile d’en trouver une si vous déménagez entre le lundi et le jeudi plutôt qu’entre le vendredi et le dimanche. Aussi, les débuts et les fins de mois sont toujours des périodes très occupées pour les compagnies de déménagement. Si vous achetez une propriété, il peut être utile de prendre cela en compte lorsque viendra le moment de déterminer la date d’occupation dans l’acte de vente.

Prévoir la hausse du coût des déménageurs

C’est bien connu, la rareté annonce l’inflation. Une hausse du coût des déménageurs est donc à prévoir cette année. Alors que les prix s’établissent normalement à environ 100 $ l’heure pour deux déménageurs, ils peuvent grimper jusqu’à 450 $ l’heure pour trois personnes le 1er juillet, a indiqué un propriétaire de compagnie de déménagement.

Ne pas embaucher n’importe qui

Avec la hausse des prix, il devient de plus en plus alléchant de se lancer dans le domaine du déménagement. Certains peuvent ainsi s’improviser déménageurs sans avoir les compétences requises. Voici quelques conseils provenant notamment de l’Office de la protection du consommateur (OPC) pour sélectionner une compagnie de confiance :

Confirmer le nombre de personnes présentes pour vous aider

Les mesures sanitaires s’assouplissent tranquillement et il sera vraisemblablement permis pour des personnes d’adresses différentes de se réunir d’ici l’été. Mais saviez-vous que même lorsque les mesures étaient en vigueur, une personne avait le droit de faire appel à d’autres pour l’aider à déménager? Dans ce contexte, il n’y a aucune raison de ne pas solliciter ses proches et amis pour un coup de main.

Cependant, il est possible que certaines personnes ne soient pas encore à l’aise de se rassembler. Nous vous recommandons de bien confirmer le nombre de personnes présentes le jour du déménagement pour ne pas vous retrouver le bec à l’eau, et de respecter les consignes sanitaires qui demeurent en vigueur.

Tenir compte des mesures sanitaires

Nous avons tous hâte que la pandémie soit derrière nous, mais la lutte n’est pas encore terminée! Pour que votre déménagement ne soit pas le théâtre d’une éclosion (rappelons qu’il faut avoir reçu deux doses de vaccin pour être pleinement protégé), vous pouvez mettre en place certaines mesures de base :

En cas de sinistre : recourir à un courtier en relocalisation

Il est déjà difficile de déménager dans le contexte actuel, alors quand vous devez le faire en raison d’un sinistre à votre propriété, ce n’est pas de tout repos. Un courtier en relocalisation s’occupe de tout ce qui touche la recherche, la réservation et le financement de la location du logement temporaire, en travaillant de concert avec votre assureur. Vous avez ainsi beaucoup moins de choses à gérer, ce qui vous laisse le temps de planifier votre déménagement avec plus de sérénité.

Quelle que soit la raison de votre transition vers une nouvelle demeure, temporaire ou permanente, nous vous souhaitons une excellente période de déménagement!